French versionEnglish version

Liens

Formulaires

Publications

Fiche d'information sur le PEI

Niveaux de sévices et de préjudices

Multimédia


Communiquez avec nous

Foire aux questions

Statistiques du SAPI

Information

Le rapport final de la CVR constitue un point tournant dans les relations avec les Autochtones

15 decembre 2015

Félicitations au juge Murray Sinclair ainsi qu’aux commissaires, Marie Wilson et le chef Wilton Littlechild, pour la réalisation du mandat de six ans de la Commission de vérité et réconciliation, le tribunal apparenté au Secrétariat d’adjudication des pensionnats indiens.

Le rapport final, qui a été rendu public le 15 décembre, fournit à la population canadienne un compte rendu exhaustif de ce qui s’est passé dans les pensionnats indiens et de la façon dont les survivants et les générations successives d’Autochtones en ont subi les répercussions. Je crois, et c’est tout aussi important, que les historiens verront les 94 recommandations de la Commission comme un tournant décisif dans l’établissement d’une nouvelle relation respectueuse qui contribuera à la réconciliation.

Pour citer l’allocution prononcée dans le cadre du geste de réconciliation présenté au nom de l’ensemble des adjudicateurs du Processus d’évaluation indépendant (PEI) à la Commission, lors de l’événement national qui s’est tenu à Edmonton en mars 2014 :

Nous sommes honorés, en tant qu’adjudicateurs, de faire partie de ce processus. Il est difficile d’écouter les demandeurs parler des sévices qu’ils ont subis durant leur enfance, mais leur rencontre s’avère des plus enrichissantes pour chacun d’entre nous. Les personnes qui participent au processus sont non seulement des enfants qui ont été maltraités, mais également des adultes qui ont survécu grâce à leur courage, leur persévérance, leur faculté d’adaptation et leur créativité. Nous sommes privilégiés d’être témoins de leur histoire. Le fait d’aider les demandeurs dans leur cheminement spirituel qui les amène à se remémorer leurs plus sombres souvenirs nous permet de nouer des liens étroits avec ceux et celles qui ont souffert au fil du temps et des cultures. Nos valeurs d’humanisme s’en trouvent renforcées.

La contribution de la Commission à la réconciliation et à la guérison se fera sentir pendant de nombreuses années.

Dan Shapiro,
Adjudicateur en chef